Picardie Bruxelles deviendra Evere pour son retour en D2

Le ciel s’est éclairci pour le club de Chamilk P. Bruxelles qui a décroché les lauriers en Nationale 3B de l’A.B.F.S. Les Bruxellois restaient sur deux relégations de suite, après avoir connu les sommets, avec notamment une finale des playoffs en 2013, perdue face Relemko Koersel. «Je pense que dans notre situation, beaucoup de personne après cette double bascule auraient jeté l’éponge», explique le C.Q. bruxellois, Mohamed Mezgout. «J’avoue que cette idée m’a aussi traversé l’esprit à l’aube de la saison écoulée.»

Mais ce sont dans ces moments de doute que les véritables proches de notre interlocuteur se sont révélés. «Plusieurs anciens qui avaient connu nos grands moments en D1 sont venus me trouver lorsqu’ils ont appris mon désarroi. Il n’était pas question pour eux de voir le club disparaître. Avec Saïd Laouzi, Amin Kabir, Sophiane Ibrahimi, Tarik Kallidou, sans compter Nabil Safa qui s’y est remis après deux ans d’inactivité, nous avons décidé de rebondir.»
Le club est ainsi resté tout au long du premier tour dans le sillage de River Plate Morlanwelz, qui a longtemps mené la danse, avant de recoller et d’amorcer l’attaque décisive. «On a pris début l’année 2018 notre revanche contre les Hennuyers, qui nous avaient battus lors du match d’ouverture de la saison. Vers le mois de février, on a pris le leadership pour ne plus le lâcher. On a bien terminé sur deux revers, mais c’était quelque part normal. Le titre était déjà dans la poche.»
Le mélange d’expérience apporté par les plus chevronnés et la fraîcheur incarnée notamment par Hatim Tahiri (17 ans) ou Abderrahim Lehhit (18 ans) a parfaitement fonctionné. «Chacun s’est adapté et s’est battu pour l’autre, malgré la différence de génération.»

APRES LA DOUBLE BASCULE, LA DOUBLE MONTEE?

Pas question toutefois de s’attarder en D2. «On cherchera encore à jouer la tête. On a fait N1-N2-N3 et compte faire le chemin à l’envers. Vu  notre parcours plutôt aisé en Nationale 3, je ne vois pas la raison de modifier nos batteries pour le prochain exercice. On reprendra notre appellation d’origine de Picardie et comme nous jouons depuis des années à Evere, c’est désormais le nom de la cette localité qui apparaîtra dans les classements.»

Comme de coutume, il n’y aura pas vraiment de préparation avant les trois coups de la campagne 2018-2019. «On conservera la même dynamique et on s’attend dès lors de nouveau à perdre quelques matchs au début, avant de trouver notre rythme de croisière. On tirera un premier bilan au terme du premier tour.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.