N3D: Lunch Bastogne content d'en terminer

Bien que promu au terme de la saison passée, le club de Lunch Bastogne partait avec certaines ambitions dans le championnat de Nationale 3D qui vient de s'achever à l'A.B.F.S. Le premier tour a laissé augurer le meilleur. La suite aura été plus compliquée, au point que les Luxembourgeois qui avaient bouclé la première moitié de saison comme meilleurs représentants de leur province ont commencé à regarder dans le rétroviseur. Finalement, ils terminent neuvièmes, en dessous des espérances. «La fin de championnat a été pénible», avoue Jérémy Vandenbergh (photo) qui revenait de l'Union Arlon.

«Il y a même eu des tensions entre certains joueurs et mon demi-frère, Donovan Hinck, C.Q. et coach de l'équipe lors de l'avant-dernier match, avant que notre dernier succès contre Boca Juniors Libramont n'apaise tout. Difficile de résumer ce parcours mêlé de hauts et de bas. On a su rivaliser avec les ténors de Golden Club Seraing et l'Atlas Liège, comme passer complètement à côté de notre sujet face à des équipes à notre portée, telle celle du Cosmos Stavelot. La réussite du premier tour a fini par nous abandonner.»
Si notre interlocuteur devait noter sa formation, il lui accorderait un 6/10. «Avec le noyau que nous avions au départ, nous devions au moins terminer dans le top 5 et cela nous aurait alors valu un beau 8/10. A l'Union Arlon, j'avais l'habitude de jouer en défense avec Mourad Lazaar. Mais le capitaine, Christopher Louvins occupait cette place et il n'est pas toujours facile de modifier les habitudes. Ce qui nous a joué pas mal de tours, ce sont nos prises de risque démesurées. Même en tête au score, on s'acharnait souvent à continuer d'aller de l'avant, au lieu de gérer. Ce sont des choses qu'il faudra améliorer pour le prochain exercice.»

LALLOYER A TENNEVILLE
Cette fois, les Bastognards qui sont parvenus de justesse à terminer second club luxembourgeois derrière Soca Tavigny pour seulement une victoire de plus par rapport à Action 22 Tenneville espèrent atteindre leur cible. «Je sais que le titre trotte dans la tête de certains, mais il faut rester les pieds sur terre. Si on atteint cette fois bien le top 5, ce ne serait déjà pas mal. Nous perdrons Steve Lalloyer, en partance pour Action 22 Tenneville. Deux ou trois renforts de nationales devraient débarquer. Cela risque, avec une quinzaine d'affiliés d'accroître la concurrence. Toutefois, comme l'équipe a l'habitude de beaucoup changer d'un match à l'autre, ce n'est peut-être pas du luxe.»

Nicolas TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.