N3D: Boca Junior Libramont manque de constance

Restant sur deux revers face au Borussia Loyers et Beyne-Issimo en Nationale 3D de l'A.B.F.S., Boca Junior Libramont avait renoué avec le succès en s'imposant dans le derby contre Action 22 Tenneville (6-5). Mais l'équipe a de nouveau dû déchanter sept jours plus tard au Cosmos Stavelot (5-4), malgré des buts de Tibor, Luis, Kandemir e(photo) t Touillaux, qui a terminé gardien-volant. «Et on ne peut pas dire que cela soit vraiment mérité», estime le C.Q. libramontois, Maximilien Gueibe. «L'adversaire a prôné un jeu très physique dans sa salle qu'il maîtrise bien. Nous avons toutefois dominé dans les échanges L'état d'esprit était bon. Malheureusement, nous avons péché comme trop souvent à la finition. A l'inverse, les joueurs du «Cosmos» se sont montrés très précis.

On pensait quand même revenir avec un point, quand à quinze secondes du terme, l'arbitre a accordé un penalty pour une soi-disant faute de main dans notre surface. Or, notre joueur avait contrôlé le ballon de la poitrine. Même le préposé à la table de Stavelot le reconnaissait. Mais le banc liégeois a rouspété pour influencer l'arbitre. Il s'est laissé prendre. C'est de bonne guerre. Nous aurions probablement fait pareil. J'aurais préféré être battu sur un score de 10-5 et qu'il n'y aurait rien eu à dire, plutôt que sur une erreur arbitrale.»
La régularité dans les résultats, c'est ce qui manque aux Libramontois. «Nous avons la seconde attaque la plus performante de la série et pourtant, qu'est-ce qu'on loupe parfois! Nous prenons aussi trop de buts, suite à des erreurs vraiment ridicules. Cela manque de constance, même si la volonté est là.»

OPERATION POUR ENSMANS
L'équipe aurait dû, en principe, récupérer pour 2018 son portier, Thomas Ensmans qui s'était fracturé un os de la clavicule en septembre 2017. Ce n'est pas le cas. «Il s'est testé lors d'un match en équipe B. Il s'est ensuite rendu chez le médecin pour obtenir une attestation médicale pour le football. Mais suite à une douleur lors d'un test, il a repassé une IRM. Celle-ci a révélé qu'il y avait une déchire au niveau des ligaments. Du coup, il va devoir se faire opérer. Christophe Baudet va donc terminer la saison dans la cage.»
Malgré un bilan mitigé, Libramont, qui de moyenne engrange un point par match n'est qu'à deux longueurs du tiercé de tête. «Les écarts sont minces, puisque entre ONU Seraing (3e) et Tavigny (9e), il n'y a que trois unités. Nous figurons dans ce peloton de sept formations. On ne se fixe rien. On espère juste terminer le plus haut possible.»
N'empêche que l'on se montrera ambitieux lors des deux prochaines rencontres. «Contre BS Anhée qui n'a toujours pas de victoire, on doit faire ce vendredi 26 janvier le travail dans notre salle aux dimensions nettement supérieures à celle des Namurois. Au repos le vendredi suivant, on enchaînera le 9 février par la visite d'Action 22 Tenneville. Contre nos potes, on visera la victoire comme à l'aller pour espérer réaliser un 4 sur 4. Si on y parvient, on ne sera plus très loin du podium.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.