N3C: Latino Calcio Le Roeulx attend l’éclaircie

L’euphorie est retombée du côté de Latino Calcio Thieu (devenu le Roeulx depuis cette saison) qui, après quatre titres consécutifs en séries provinciales du Hainaut, ne compte que deux unités en cinq matchs de championnat disputés en Nationale 3C de l’A.B.F.S. Un souci d’effectif explique cette mise en route délicate. «Nous avons un noyau de quatorze joueurs, mais trois d’entre eux qui sont importants nous manquent», confie le coach les «Latins», Frédéric Debauque «Romain Delaby joue en D3 amateurs au foot. Il doit faire face à des problèmes de dos. C’est une grosse pointure du groupe et un terrible pivot. Son absence se fait ressentir.

Il y a aussi mon neveu, Mavric Debauque. Lui aussi s’est blessé à la cheville lord d’un contact au foot. C’est de plus notre gardien, qui sait même s’illustrer dans le jeu. Enfin, Hugo Sardo est repris en équipe «premières» au football en D3 amateurs à l’Entente Binchoise. Forcément, il y donne la priorité. Et ce dernier vendredi, il nous manquait aussi Nabil Seggour, qui se plaignait de côtes froissées.»
L’équipe n’a fêté qu’un succès contre CDJ Anderlecht (10-3). Les autres matchs se sont soldés sur des défaites par le plus petit des écarts, hormis le 5-0 infligé sur un score de forfait administratif à Isofull Piéton. «Mais nous contestons cette décision de l’A.B.F.S. Nous allons d’ailleurs en appel. Nous espérons jouer ce match. Nous connaîtrons le verdict le 20 octobre. Quant aux autres défaites, elles se sont jouées sur de petits détails. Contre Molenbeek, nous nous sommes encore créés sept occasions franches en plus de notre trois buts inscrits. Pour le même prix, on aurait pu se retrouver à ce moment de la saison avec quasi le maximum de points, sans compter que nous nous sommes inclinés aux tirs au buts lors du premier tour de la Coupe de Belgique face à nos voisins de Boca Thieu.»
Notre interlocuteur attend donc d’enfin pourvoir compter sur un effectif plus conséquent pour entamer la remontée. «Nous alignons six ou sept joueurs par match. Molenbeek était neuf vendredi dernier. Cela est un avantage lorsque les premiers changements s’opèrent. Moi, j’ai quasi dû laisser Valentin Debauque et Donovan durant 50 minutes sur le terrain. A un moment physiquement, cela se voit. J’espère des retours. L’objectif premier est d’abord de passer dans la colonne de gauche et ensuite, si possible, envisager le top 5. Nous avons de gros sponsors derrière nous. Je n’ai pas envie de les décevoir.»

RENFORTS EN DECEMBRE

En décembre, il y aura des renforts. «Deux éléments, un de D2 amateur au football et un autre qui évolue en D1 vont nous rejoindre. Ils ne le peuvent tout de suite. Ils sont affiliés ailleurs, où ils ne jouent pas.»

En attendant, il faudra aller défier, ce vendredi 19 octobre l’autoritaire leader de Peterbos Anderlecht (12 sur 12), qui a inscrit 57 buts en six matchs. Ce qui demeure proche d’une moyenne de… dix goals marqués par rencontre. «C’est impressionnant, il faut bien l’avouer. Dans les circonstances actuelles, nous n’aurons de toute façon rien à perdre.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.