N3C: Hellas Thulin à cinq points de son total de la saison passée

Alors que l’équipe avait du attendre la dernière journée de la défunte campagne pour assurer le maintien, Hellas Thulin occupe la quatrième place en Nationale 3C. Cela grâce à la dernière victoire  fêtée à Drughi Bernissart, avec des buts de Latuna (2), Ammar et Bouzoumita (3-4). «Nos adversaires n’avait pas de réserviste et du coup, ils ralentissaient le jeu», explique le coach thulinois, Prodromos Kyriakidis (voir photo). «Nous avons ainsi été mené 1-0. On est revenu et Bernissart est repassé devant. Il était donc temps de se réveiller. Ce que nous avons fait en renversant la vapeur à 2-4. Le 3e but des visités a été sans incidence.»

Les «Grecs», qui restent sur un 5 sur 8 commencent à trouver la bonne carburation. «Nous avions réalisé quelques transferts avant la saison, mais certains sont toujours blessés pour l’instant. A la fin du dernier championnat, on s’était aussi séparé d’éléments pas très sérieux et pas vraiment concernés. Nous avons, par contre accueilli deux jeunes Français, qui répondent au nom de Rayan Sebaï et Hedi Bouzomita. Nous sommes pleinement satisfaits de leur apport. Ils ont la mentalité que nous recherchions. Un troisième joueur hexagonal devrait également suivre.»
Défensivement, l’équipe thulinoise fait encore mieux que le leader incontesté de la série du Peterbos Anderlecht. Elle est la formation qui a pris actuellement le moins de buts dans la série: 22 en huit matchs. «Nous faisons bloc derrière. C’est assurément l’un de nos atouts. Globalement, je suis ravi par notre mise en route, même si lors de certains matchs, nous aurions pu faire mieux. Je pense au 4-4 à Isofull Piéton, où privé de mes deux gardiens, c’est Omer Sakar qui a assuré l’intérim dans la cage. Il y a aussi cette défaite contre Futsal Molenbeek (1-2). Nous avons très mal joué, alors que nous aurions dû l’emporter les doigts dans le nez. On a eu le tort de prendre peut-être un peu trop de haut cette équipe.»

LE TOP 5

Hellas Thulin avait engrangé seize points en 2017-2018.  Alors que le premier tour n’est pas encore terminé, l’équipe n’est déjà plus qu’à quatre unités de ce total. «Il ne faut pas nous reposer sur nos lauriers, mais il est évidemment qu’en continuant de la sorte, on ne devrait plus stresser en fin de saison pour savoir de quoi notre avenir sera fait. Pourquoi pas, dès lors tenter de rester dans le top 5?»

Pour notre interlocuteur, Peterbos Anderlecht file déjà vers le titre. «Quelqu’un de chez nous a été visionné cette équipe et a même filmé le match. On doit bientôt les jouer, mais je ne me fais pas d’illusion. Avec leurs joueurs de D1 de l’Union Belge, ils sont intouchables. Derrière, je vois bien MFC Rebecq se classer. J’avais annoncé avant le championnat qu’un promu ferait parler de lui. Ce qui s’est avéré exact. FC Flénu est pour l’instant second. On espère ensuite montrer le bout du nez, même si il y a d’autres adversaires coriaces comme Futsal Molenbeek ou encore les Namurois de Florennes United.»

Ce vendredi, Hellas Thulin accueille Chamal Jette. «Comme Flénu ne joue pas, on pourrait, en cas de succès revenir à sa hauteur, à la seconde place.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.