N3C: Chamal Jette prouve qu’il a bien sa place en D3

Sixième la saison passée en P1 de la Province du Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale, Chamal Jette avait été invité à venir compléter les séries de Nationale 3 de l’A.B.F.S. On se demandait si ce classement n’était pas un peu juste pour assumer à l’étage supérieur. Les Jettois sont en train de prouver le contraire. On les retrouve, aux points perdus à la… seconde place, partagée avec Futsal Flénu et MFC Rebecq. Cette formation, c’était justement la dernière affrontée ce vendredi. «Une semaine avant, nous avions déjà rencontré cette formation au 3e tour de la Coupe de Belgique (A.B.F.S.)», explique le joueur et C.Q. de Chamal Jette, Mohamed El Bouich. «On s’était incliné 4-6 au terme d’une partie très intense, alors que nous étions un moment devant.

On espérait donc prendre notre revanche en championnat. On a très mal débuté. Le marquoir indiquait 0-4 au repos. Nous avons réduit l’écart à 2-4 à la reprise, mais Rebecq a refait le trou à 2-5. N’ayant plus rien à perdre, on a pris tous les risques. Au final, on émerge à une minute et trente seconds de la fin. A choisir, on aurait peut-être préféré plutôt gagner en Coupe de Belgique pour poursuivre l’aventure, mais on se dit aussi que ces deux unités en championnat seront peut-être très importantes pour demeurer sur le podium.»
Chamal Jette se retrouver avec onze unités après neuf matchs. «On ne s’attendait pas à cela. Nous avons été surpris par le niveau, qui finalement n’est pas si éloigné de la P1. Tactiquement, nous pensions rencontrer plus de difficultés. Il n’y a vraiment que Futal Molenbeek et surtout l’autoritaire leader de Peterbos Anderlecht qui m’ont impressionné, même si je n’étais pas présent contre le probable futur champion. Nous avions été loin d’être ridicules, en ne nous inclinant que 2-3, après avoir manqué un penalty et deux coups francs aux neuf mètres. Les Anderlechtois ont tout ce qu’il faut pour rejoindre la D2. Je connais bien Younes Dahbi, qui m’avait coaché en jeunes. Lui et les siens savent tenir un ballon et occuper, à la perfection le moindre espace. Ils feront de beaux champions.»

LE PODIUM

Derrière, par contre, cela reste ouvert. «On sait que la seconde place a souvent ouvert, ces derniers saisons également les portes de la D2. C’est un beau challenge à relever. Nous serions toutefois déjà contents de finir sur le podium pour prouver à tous ceux qui doutaient de nous, vu notre 6e place la saison passée en P1, que nous avons bien notre place en D3. On se met même à regretter d’avoir été sanctionné par un score de forfait administratif face au FC Flénu. Nous étions pourtant en règle financièrement. On attend toujours des nouvelles du côté de l’A.B.F.S., dans l’optique de pouvoir au moins jouer ce match.»

Ce vendredi, l’équipe jettoise se rend à Drughi Bernissart. «Classée avant dernière, c’est une formation qui a besoin de points. Il faudra éviter de débarquer trop confiant. On espère toutefois une issue favorable, pour continuer de jouer avec les meilleurs.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.