N3C: CDJ Anderlecht a conquis son maintien sur le gong

L’indécision concernant l’unique descendant en Nationale 3C à l’A.B.F.S. aura duré jusqu’à la dernière journée, avec un choc de la mort entre CDJ Anderlecht et l’Inter Soignies. Ce soir-là, les Sonégiens devaient absolument l’emporter pour sauver leur peau, alors que leur hôtes pouvaient se contenter d’un partage. Ce sont les Anderlechtois qui sont arrivés à leurs fins: 6-3. «La stress était palpable des deux côtés», avoue le gardien anderlechtois Zakaria Nadi. «Tout s’est joué dans les dix dernières minutes. A 3-3, nous avons concédé un coup franc aux neuf mètres. Soignies l’a manqué. On a fait 4-3 dans la foulée. Nous avons enfin soufflé à partir de 5-3.»

Pour notre interlocuteur, c’est aussi lors du match précédent que le maintien avait déjà pris forme. «Nous avions réalisé un 2-2 face au MFC Rebecq, qui a terminé cinquième. On menait 2-1, mais les adversaires avait aussi manqué deux «9m». On avait finalement tenu ce point, qui nous avait permis d’aborder ce match capital face à Soignies avec un gros moral. J’en profite pour remercier notre vétéran, Fouad El Abouti qui a disputé ce dernier match avec nous. Il avait dépanné contre MSG Ernage. Vu sa prestation de qualité, nous l’avions de nouveau repris, à bon escient.»
Finalement l’Inter Soignies et CDJ Anderlecht pourraient encore très bien s’affronter la saison prochaine en… D3, vu qu’en reprenant la gestion du matricule de Gioventu Morlanwelz qui bascule de D2, Corrado Amenta et ses troupes évitent ainsi un retour en P1 du Hainaut. «Tant mieux pour eux, même si on peut, par rapport à eux se vanter d’avoir fait le travail par nous-mêmes sur le terrain.»

DES RETOURS DU RZ FUTSAL ANDERLECHT

Plus question toutefois lors du prochain exercice de revivre pareilles émotions. «Même si la majorité du noyau sera semblable, le club verra le retour de Brahim Benkaddour, Ouail El Kajoui et Youssef Farchich, qui étaient partis tenter l’aventure en D1 à RZ Futsal Andertlecht, qui ne repartira pas en D2.»

Par contre, Zakaria Nadi, qui fait aussi partie du conseil d’administration du club ne défendra plus la cage anderlechtoise.«J’ai décidé de rejoindre mes deux frères et mon beau-frère dans un club de P3, nommé Fun Anderlecht qui a de grosses ambitions. Anass Bouziane, qui m’a remplacé lorsque j’étais blessé a les qualités requises pour prendre ma place. Je resterai malgré tout actif dans le club de mon coeur en m’occupant notamment des jeunes. J’aurai toujours mon mot à dire dans certains choix. Quant au coach, Mohamed Benkaddour avait cédé le relais à Ahmed Farchich en fin de saison pour pouvoir rejouer. On doit encore en discuter, mais ce sera bien que ce dernier poursuive une saison entière lors de laquelle, nous tenterons de vivre une campagne tranquille dans le ventre mou, voire un peu plus.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.