N3C: Blampain's Team Braine doit réagir après cinq revers de rang

Fraîchement débarqué de P1 du Hainaut au terme du précédent exercice, Blampain's Team Braine va-t-il faire l'ascenseur en Nationale 3C de l'A.B.F.S.? On peut se poser la question. Les Brainois enchaînent les revers. Depuis la dernière victoire qui remonte au 12 janvier à l'Inter Soignies, ce sont cinq défaites de rang qui se sont ajoutées, notamment face aux adversaires directes que sont RCS Piéton, CDJ Anderlecht ou encore Hellas Thulin. Pire, lors de la dernière journée, Edgard Blampain et les siens ont écopé de la lanterne rouge, refilée par l'Inter Soignies, vainqueur de l'OM de Liège, pendant que les Brainois s'inclinaient contre Futsal Molenbeek.

«Pourtant, lors de ces derniers revers, nous n'avons jamais été ridicules», déclare le coach de l'équipe, Cédric Clerbois. «Le plus gros écart enregistré l'a été contre New Team Herstal, luttant pour le titre, avec au final quatre buts de retard (1-5). Le souci, c'est que la moindre erreur chez nous se paie cash. Les adversaires ne sont pas nettement plus forts, mais ils en profitent à chaque fois. Du coup, on se retrouve toujours à devoir combler un écart et au fil des minutes, l'impatience prédomine et on perd nos moyens. Notre autre lacune, c'est la finition. On parvient à se créer des occasions, mais au moment de conclure, il y a toujours un obstacle.»

GAGNER CONTRE L'OM DE LIEGE

Même si Braine ne doit sa place de lanternier qu'à une victoire de moins par rapport à l'Inter Soignies, il est toutefois grandement temps de trouver la parade. «Le retard avec les équipes qui nous devancent n'est pas énorme. Pour preuve, MSG Ernage qui occupe la sixième place n'est qu'à trois longueurs. Notre situation est donc loin d'être désespérée. C'est néanmoins maintenant qu'il faut réagir en tentant de corriger les erreurs.»

La prochaine rencontre contre l'OM de Liège (8e) est donc à remporter. «Si l'Inter Soignies est bien parvenu à battre dernièrement cette équipe, on peut en faire de même. Kevin Debry devrait être suspendu. Lorsque nous avions construit l'équipe après avoir forcé la montée de P1, nous pensions sincèrement vivre une première saison en D3 sans trop de tracas. Finalement, c'est un peu plus compliqué que prévu et on souhaiterait à tout prix rester à notre étage actuel. Il faudra pour y arriver que tous les joueurs haussent leur niveau de jeu. Un succès pourrait servir de déclic. La dernière place se jouera sûrement entre l'Inter Soignies et nous.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.