N3B: MS Marchienne va s'accrocher jusqu'au bout pour se maintenir

Les trois derniers ont remporté de concert la totalité de la mise en Nationale 3B de l'A.B.F.S. lors de la défunte journée. C'est le cas de MS Marchienne, qui s'est imposé contre Esperanto Schaerbeek (6-3). «Mais comme Noujoum Namur qui est dernière nous à la dernière place a pris aussi la mesure de Purple Auvelais et que l'Inter Namêche a triomphé à Drenica Namur, on  n'a pu apprécier à sa juste valeur notre propre succès», déclare le C.Q. et coach de Mont-sur-Marchienne, Benoît Miche. «Mais bon, on a fait le boulot et... heureusement. Il faut dire que Schaerbeek a entamé la partie sans gardien spécifique. J'avais donc demandé de mettre la pression directement pour rapidement en profiter en nous détachant. Ce qui s'est produit.

Le score est rapidement monté à 3-0. Après douze minutes, l'adversaire s'est retrouvé avec déjà une cinquième faute d'équipe. Bizarrement, l'arbitre n'a plus rien sifflé par la suite. Nous n'avons même pas eu droit à un seul penalty aux neuf mètres. A nouveau, l'adversaire a accumulé des fautes après la pause. Cette fois, l'homme en noir a pris ses responsabilités. On a ainsi obtenu trois «neuf mètres», dont deux ont été transformés.»

Un succès obtenu sans le gardien, Christophe Dumont (photo). «Ce dernier qui a connu le haut niveau à l'Union Belge aux Kickers Charleroi et à Action 21 est venu, en fait, remplacer notre premier gardien. Mais il souffre du genou et devra peut-être se faire opérer du ménisque. Du coup, c'est notre portier de la P4, Joël Vlaeminck qui a pris place dans la cage avec réussite, vu la victoire.»


RECHERCHER DRENICA?

MS Marchienne demeure à l'avant-dernière place mais s'accroche du mieux qu'il peut. «Outre nos concurrents directs, on pensait peut-être pourvoir aller rechercher MF Seillois qui a vu son match arrêté à Esperanto Schaerbeek en raison d'un manque d'effectif. Mais ce dernier vendredi, l'équipe namuroise a créé la surprise en prenant la mesure du second de RP Morlanwelz. C'est donc peut-être  Drenica Namur qu'il faudra sauter pour s'en sortir. On n'a de toute façon plus le choix.»

Mais notre interlocuteur croit au maintien de son équipe, qui pour rappel découvre la D3. «Si les joueurs ne pensent pas cet objectif réalisable, je leur ai dit qu'ils pouvaient rester chez eux. Jusqu'à présent, tous les éléments que je convoque ont chaque fois répondu présent. C'est bon signe. Le prochain match le 9 mars contre le leader de Chamilk P. Bruxelles sera compliqué. C'est ensuite qu'il faudra engranger. On aura notamment le 30 mars un déplacement capital à l'Inter Namêche, contre qui nous avions galvaudé à l'aller. On va tenter de s'arracher avec nos moyens.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.