N3B: Esp. Schaerbeek souhaite jouer les premiers rôles

Pour sa première campagne en Nationale 3B à l'A.B.F.S., Esperanto Schaerbeek n'a pas à rougir. L'équipe s'est classée en cinquième position. «Vu la moyenne d'âge du noyau plutôt basse (entre 22 et 23 ans), on peut se montrer satisfait», estime le correspondant qualifié du club, Rachid Mahmoudi. «On s'était toutefois pris au jeu. Nous étions, au premier tour au contact des leaders, tels ASM Etterbeek et BF Dinant. Malheureusement, lors de ces affrontements directs, nous avons déchanté. On s'est ainsi rendu compte que jouer le titre cette saison, c'était se montrer trop gourmand. Cela ne nous a pas empêchés de signer quelques beaux résultats. L'équipe a pris en expérience. Même si nous sommes un peu rentrés dans le rang, on n'a pas à se plaindre.»

L'appétit venant en mangeant, l'Esperanto Schaerbeek entamera la nouvelle campagne avec cette fois, l'espoir de se mêler à la course au titre. «On ne mettra pas non plus une pression superflue, d'autant que nous avons modifié le noyau à 80%. La raison? Nous avions de bons éléments que nous estimions un peu trop justes pour véritablement jouer le haut du panier, comme en P1 ou en P2. Nous avons ainsi recruté quelques joueurs d'expérience, qui nous auront manqué dans les moments cruciaux en 2016/2017.»
Ce n'est pas pour autant que notre interlocuteur s'attend à une saison très facile. «Il y aura pas mal d'inconnues avec la venue d'équipes de la province du Hainaut. Côté namurois, Drenica Namur, qui avait terminé au classement devant nous participera finalement bien à la compétition. Mais l'un de nos principaux rivaux sera assurément Chamilk P. Bruxelles. Nos voisins vont retrouver quelques anciens joueurs, qui ont connu les belles années du club en D1. On ne doute pas qu'ils feront tout pour retrouver, sans tarder la D2. On espère posséder les arguments pour leur tenir tête.»

AVEC DEUX COACHS
Des matchs amicaux ont déjà été disputés, mais le gros du travail, ce sera pour le mois d'août. «Avec autant de nouveaux, il faut travailler les automatismes. Nous aurons, pour cela deux coachs, dont Hamza Atrassi. Quant à Mounir Chaou, il prendra un peu ses distances avec le banc pour davantage se consacrer à sa fonction de directeur technique. Nous avons mis les moyens de notre côté pour arriver à nos fins.»

Nicolas TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.