N3B: Drenica Namur déjà forfait

Les choses ne semblent pas trop s’arranger pour le club de Drenica Namur, qui était déjà passé à deux doigts de ne pas participer à la compétition cette saison en Division 3 de l’A.B.F.S. On se souvient que le club, écarté lors des séries provisoires car à ce moment en instance de radiation envers la L.F.F.S.-Namur pour non respect de ses obligations financières, avait finalement été intégré dans les séries définitives en Nationales 3B. Si, sportivement, la première rencontre de la saison s’est soldée par un revers sans appel sur le score de 8-0 au Purple Auvelais, les Namurois n’ont pas effectué, ce dernier vendredi, leur premier déplacement. Ces derniers auraient dû prendre la route menant à la salle omnisports de Soignies pour en découdre avec RS Façade Soignies, mais leurs adversaires n’ont jamais rien vu venir.

Drenica Namur est resté à quai. «Il était pourtant bien prévu que l’on se rende à cette rencontre», confie l’un des joueurs de l’équipe, Kushtrim Nimoni. «Mais lorsque nous nous sommes retrouvés au point de rendez-vous pour faire le trajet ensemble, il n’y avait que quatre éléments au poste: Shenur Beqiri et son fils, Edon (voir photo), mon frère Léotrim et moi-même. Les autres convoqués brillaient par leur absence. Le souci, c’est que nous n’avions, de plus personne pour nous accompagner, afin d’officier comme préposé à la table. C’est donc l’un de nous qui aurait dû s’y coller et donc à trois sur le terrain pour débuter, cela n’aurait pas été possible. Il ne servait donc à rien de rejoindre Soignies. Le score de forfait aurait de toute façon été inévitable.»

REUNION

Ce n’est évidemment pas le début de saison rêvé pour l’équipe, qui se retrouve dernier avec zéro point, aucun but marqué et un goal-average de moins treize, sans compter l’amende qu’il faudra régler, suite à ce forfait non annoncé, puisque les Sonégiens n’étaient nullement au courant. «On continue à jouer avec le feu,  à l’instar des saison précédentes. Cela manque de sérieux, même s’il y avait des blessés, des malades ou encore des éléments retenus par leur boulot. Nous voilà déjà en difficulté, alors que ce n’était que notre second match. C’est dommage, car malgré des sollicitations suite à sa cinquantaine de buts marqués la saison dernière, mon frère, Leotrim avait finalement décidé de rempiler avec nous.»

Drenica Namur a déjà brûlé un premier joker. Rappelons que trois forfaits sur une saison entraînent un forfait général. «On espère évidemment ne pas en arriver-là. C’est pourquoi, il faudra se réunir pour mettre les choses au point.»

Dans ce contexte, le prochain vendredi déjà de repos tombe à pic. En effet, le championnat de D3 fait relâche (hormis quelque rencontres d’alignement) pour laisser place au premier tour de la Coupe de Belgique gérée par l’A.B.F.S. Et comme les Namurois sont directement qualifiés pour le second tour, où ils se rendront, le 2 novembre à Optique Lecocq Dison (N2B), cela leur laissera un peu plus de temps pour faire le point.

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.