N3: ne dites plus Soca Tavigny mais Soca Bastogne!

Soca Tavigny a terminé la saison écoulée à la cinquième place en Nationale 3D (ABFS) en tant que second représentant, derrière Boca Juniors Libramont, de la province de Luxembourg. «Nous avons connu une saison tranquille et nous avons comme d’habitude tenté d’offrir le meilleure spectacle possible», déclare le joueur du Soca, Jérémy Rode (photo). C’est le moins que l’on puisse écrire. Si l’équipe a été la plus prolifique de la série avec 150 buts marqués en 22 matchs (soit quasi sept réalisations en moyenne par rencontre), elle a été aussi celle qui a encaissé le plus (142).

Au total, le supporter qui aurait suivi la formation bastognarde chaque vendredi a vu, au total 242 goals. «L’objectif chez nous a toujours été d’inscrire un but en plus que l’adversaire.» Ce qui a donné des scores atypiques, comme un 12-11 contre BJ Libramont, un 9-11 contre Borussia Loyers, un 9-8 contre LS Bastogne,… Bref, on ne s’ennuie jamais dans ce club, qu’il faudra désormais nommer Soca Bastogne. «Cela fait des années que le club joue à domicile à Bastogne. Il était quelque part logique de prendre cette appellation.»
La future mouture du noyau comprendra quelques nouvelles têtes, toutes d’Action 22 Tenneville qui ne poursuit pas en D3. «Du coup, Steve Lalloyer, le gardien Florent Poos, Louis et Maxime Lambert, sans compter le C.Q. François Devillers ont décidé de nous rejoindre. Nos relations sont très amicales. J’habite moi-même Tenneville, à 800 mètres de la salle où j’ai joué en P3 lors de la création du club, avant de rejoindre Soca Tavigny. Cela va nous permettre d’avoir un noyau un peu plus étoffé, qui devrait nous éviter de courir le vendredi pour dénicher l’un ou l’autre élément, afin d’être au moins cinq.»
Avec Florent Poos, il ne devrait plus y avoir de souci de gardiens. «Pas moins de six joueurs différents ont dû enfiler les gants pour diverses raisons en 2017-2018. Florent dépannera Julien Courtois, lorsque ce dernier ne pourra se libérer.»

SANS SCHINCKUS PARTI AU BJ LIBRAMONT

Toutefois, le club ne pourra plus compter sur un de ses artificiers, Jonathan Schinckus. «Il n’a pas presté toute la saison, mais à chaque fois qu’il était là, il faisait trembler les filets. Il jouera désormais au Boca Juniors Libramont, qui aura l’ambition de monter. Cela n’est déjà pas passé loin lors de cette campagne. Les Libramontois ont terminé troisièmes, à un point de Beyne-Issimo, qui va accéder à la D2. Ce sera un candidat au titre.» Ce que ne revendique en aucun cas Soca Bastogne.  «On ne possède pas d’extra-terrestre pour aller voir plus haut (rires). On va donc de nouveau s’atteler à prendre du plaisir et à faire chaque fois de notre mieux pour prendre nos distances avec les places descendantes, certainement de retour.»

Il est vrai qu’en raison du forfait général rapide enregistré par Relais Lambermont/Olne, la série avait été réduite à douze équipes, n’engendrant donc aucun relégué.

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.