N3: Hellas Thulin a tiré les leçons

Hellas Thulin, qui disputait sa première campagne en Nationale 3C de l’A.B.F.S., a dû attendre l’ultime journée et un partage face à MSG Ernage pour être assuré d’éviter un possible test-match pour le maintien. «On a terminé onzième, mais à seulement trois longueurs de la sixième place», précise le coach, Prodromos Kyriakidis. «Si l’on a péché parfois par manque de maturité, la malchance ne nous a pas  épargnés non plus. On s’est incliné, si ma mémoire est bonne, à six reprises par un but d’écart. Lors de deux rencontres, on a pris le but fatidique à la dernière minute.

A Chievo La Louvière, on menait 0-3, avant de louper un penalty et d’être finalement battus 5-4. Contre NT Herstal, on était aussi devant à 4-1, pour concéder le partage. Je pourrais rajouter d’autres exemples de ce type.»
Le découragement a ainsi fini par prendre le dessus. Notre interlocuteur a failli démissionner avant de revenir sur sa décision. «Je ne savais plus quoi faire. On manquait d’expérience et certains joueurs ne se sentaient pas vraiment concernés par la situation. Des renforts sont ensuite arrivés et nous avons progressivement  décroché de la dernière place. On avait pourtant un noyau de base pour jouer le top 5. On s’en est finalement sorti. C’est un soulagement.»
Ce stress à gérer chaque vendredi a servi de leçon. Le club a recruté en conséquence. «On s’est séparé des joueurs qui ne correspondaient pas à notre mentalité. Il en reste quand même huit, dont nos deux gardiens et Andreas Tsoulchas, qui a longtemps été blessé et opéré. Le bât a surtout blessé offensivement la saison passée. C’est pourquoi, trois éléments de ce secteur nous rejoindront. Il y aura un joueur de D2 et un véritable pivot. On a, par contre terminé avec la quatrième meilleure défense, mais un renfort viendra encore s’ajouter. On se retrouvera ainsi avec un noyau de quatorze ou quinze éléments. Il faudra mouiller le maillot pour avoir sa place. Pour peaufiner un peu mes choix, on espère organiser un ou deux entraînements par mois.»
Gr
âce à cette nouvelle mise en place, le club souhaite connaître un exercice nettement plus serein. «A part Chievo La Louvière et NT Herstal, beaucoup d’équipes se valaient. On doit être donc capable en réussissant cette fois notre envol à nous approcher du top 5. Ozcan Gevrek qui était mon délégué et qui coachait à l’Union Belge m’assistera. On aura encore des chose à apprendre, mais on espère avoir pris en expérience. J’aimerais disputer quelques matchs amicaux en août en affrontant progressivement des adversaires de division chaque fois supérieure. En attendant, on reprend ce 4 juillet. Pour l’instant, nous irons effectuer quelques footing dans le bois.»
Avec le retrait de Selaklean Thulin, Hellas Thulin devient derrière Magic Thulin le second club de la commune. «C’est évidemment une perte et c’est même triste de perdre un club de cette envergure. Magic Thulin va reprendre le flambeau et vu son noyau bien renforcé, il ne serait pas étonnant de voir nos voisins jouer le titre en N2A.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.