N2B: Thierry Gabrielli reprend le coaching du Mini 83 Octa + Bruxelles

Voici une semaine, Thierry Gabrielli, le manager du Mini 83 Octa + Bruxelles avec lequel nous nous étions entretenus sur ce site nous disait à propos de son coach, Yvan de Schutter: «Il y a peut-être un décalage entre ce que le coach demande et ce que sont capables de faire les joueurs». Cette fois, l’histoire est terminée entre les deux parties, qui ont décidé de mettre fin à leur collaboration. Yvan de Schutter avait repris la place de coach assurée jusque-là par Thierry Gabrielli en janvier 2018, avec au terme de la saison, la montée en Nationale 2B de l’A.B.F.S.

«Rien à dire sur les compétences d’Yvan, qui en connaît un bout sur le football en salle», explique Thierry Gabrielli. «Par contre, c’était plus compliqué sur le plan relationnel avec les joueurs. J’ai l’impression que certains ne l’avaient pas encore vraiment accepté. Cela ne pouvait plus durer ainsi. Samedi matin, nous avons pris la décision de nous séparer. Yvan avait été mon coach à Tervuren il y a environ vingt-cinq ans. Dès lors, il y a beaucoup de respect entre nous. Nous nous sommes compris. Il a envoyé lui-même un message aux joueurs, qui lui ont aussitôt souhaité bonne chance. On se quitte donc en bons termes.»
Il est vrai que la veille, l’équipe avait déchanté contre Lambermont, qui était déjà venu une première fois imposer sa loi à Vilvorde en championnat. «On menait 3-1 en prônant l’individuel. Cela a été plus compliqué lorsque des joueurs venant du banc ont dû poursuivre suivant ce même schéma tactique, physiquement éprouvant. Résultat, les Liégeois ont comblé leur retard pour assurer ensuite la qualification.»
Il y avait aussi quelques tensions qui commençaient à ressortir. «Comme tout coach, le nôtre avait forcément ses joueurs les plus utilisés au sein de son cinq de base. Les autres commençaient à mal supporter de se taper des déplacements dans la province de Liège pour ne jouer que cinq minutes. Mais nous sommes quand même en D2. Certains comprenaient mal d’être moins présents sur le terrain.»

«COMME SI JE VENAIS DE L’EXTÉRIEUR»

Avec un bilan de 7 sur 14 en championnat, la situation est loin d’être dramatique. «Et c’est pour cela que nous avons pris cette décision maintenant, pour ne pas devoir la prendre lorsque nous aurions peut-être été davantage sous pression mathématiquement. La vie continue et on a réuni le groupe pour savoir comment rebondir. On a beaucoup discuté, notamment avec le capitaine et vice-capitaine. On en est arrivé à la conclusion que je serais la personne qu’il faut pour poursuivre la saison. Certes je connais forcément bien l’équipe, mais j’ai bien mis les choses au point. Il y aura davantage de distances entre nous le temps des matchs. On fera comme si j’arrivais de l’extérieur. La sévérité sera de mise. Je mettrai de l’eau dans mon vin, mais j’attends de la réciprocité de la part des joueurs, pour que le respect soit mutuel.»

Thierry Gabrielli, qui avait déjà assuré un bref intérim lors des deux premiers matchs en l’absence d’Yvan de Schutter sera donc aux commandes pour le déplacement ce vendredi 9 novembre à ASM Etterbeek. «Nos adversaires, étrangement ne décollent pas. On sait pourtant que ce noyau a du talent.  Le réveil sera peut-être contre nous. On verra. Ce sera à mes joueurs de me montrer de quoi ils sont maintenant capables.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.