N2B: Optique Lecocq Dison toujours invaincu à l’extérieur

Optique Lecocq Dison enchaîne les bons résultats depuis la mi-octobre. Les Liégeois reste sur un bilan de 7 sur 8, qui leur permet d’occuper la seconde place de la Nationale 2B, une série particulièrement ouverte. «Chaque match est toutefois compliqué», débute le le C.Q. du club et coach de l’équipe, Jean-Luc Demortier. «Dernièrement, nous l’avons emporté 2-5 au Mini 83 Octa + Bruxelles. Nous avons eu la chance de mener 0-2 après moins de deux minutes chez un adversaire, qui par la suite a fait jeu égal. Il est vrai que les résultats suivent, mais nous avons néanmoins laissé filer des plumes. Je pense au nul contre le Celtic Visé, concédé dans les derniers instants (4-4).»

En attendant, Dison est toujours invaincu en dehors de sa salle, avec quatre victoires et un nul. «C’est un peu l’inverse de la saison dernière. Difficile d’en comprendre la raison. J’ai l’impression qu’on aborde ces matchs à l’extérieur avec plus de sérieux. Je le ressens lors des échauffements. La discipline est plus présente. C’était déjà le cas lors de notre préparation d’avant championnat, lors de laquelle nous avions été nous imposer chez les D1 de Futsal IP Hannut et Engie CHU Liège. Si nous pouvions avoir cette même rigueur chez nous, ce serait le top.»
Durant l’entre-saison, le club a perdu Amine Alcabir, parti rejoindre New Team Herstal, promu de D3. Abderahman Akdim (Engie CHU Liège) et Denis Poucet (Escale Oreye) sont arrivés. «On garde un bon équilibre. J’ai toutefois l’impression qu’il y a, lors de ce championnat pas mal d’équipes qui peuvent revendiquer les premiers rôles. Nous en faisons partie. Toutefois dans un mauvais jour, tout le monde semble capable de battre tout le monde. Encore plus que d’habitude, la régularité sera déterminante pour espérer un bon classement à l’issue de l’exercice en cours.»

ET SI L’ATLAS LIEGE...

Pour notre interlocuteur, une surprise n’est pas à exclure lorsqu’il s’agit de pronostiquer le futur champion. «Si l’Atlas Liège (NDLR: actuellement septième) pouvait compter jusqu’à la fin sur son groupe complet, elle pourrait imiter Engie CHU Liège, qui avait amorcé une remontée au second tour, pour terminer champion. Franchement, cette équipe étonne par sa discipline. C’est un scénario parmi temps d’autres.»

Et que peut-on espérer pour Optique Lecocq Dison? «Le meilleur évidemment. Après avoir échoué pour la montée à la troisième place en 2017-2018, on  sera entièrement satisfait si l’on se classe dans le top 2. C’est un sacré challenge que l’on va tenter de relever.»

La prochaine journée sera explosive. Les quatre premiers qui se tiennent en trois unités se rencontrent entre eux. Gold Lachs Seraing (1er) accueille Picardie Evere (4e), alors qu’Optique Lecocq Dison (2e) reçoit l’Escale Oreye (3e). «Pour notre part, nous serons privés d’Omar Darkaoui et de notre gardien, Mounir Choudna qui participent à une autre compétition. C’est Michaël Laffineur, notre second rempart qui prendra le relais.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.