N2B: meilleure attaque et plus mauvaise défense pour Mini Octa + Bruxelles

Mini Octa + Bruxelles vient-t-il d’obtenir sa première victoire référence de la saison en s’étant imposé ce dernier vendredi 4-5 en Nationale 2B de l’A.B.F.S. au Mini Excel Wavre/Limal? On l’espère en tout cas du côté des dirigeants, dont les joueurs sont revenus de loin. «Nous étions encore menés 4-1 à un quart d’heure du terme», explique le manager du club, Thierry Gabrielli. «Au caractère, nous avons réussi à renverser la vapeur. Par rapport à notre précédente défaite à Atlas Liège, ce fut le scénario inverse. On menait 0-3 chez les Liégeois, avant de tout perdre: 4-3. Il y a pas mal d’inconstance depuis l’entame du championnat.»

Néanmoins pour une première campagne en D2, l’équipe affiche un total provisoire raisonnable de sept points sur quatorze. «Le bilan est satisfaisant, même si j’avais mis quelque peu la pression pour ce duel à Wavre/Limal. Il fallait absolument gagner avant de disputer le seconde tour de la Coupe de Belgique. Les joueurs étaient ravis à l’issue du derby, mais aussi conscients que tout n’avait pas été parfait.»
En attendant, l’équipe est la plus offensive de la compétition, avec déjà 36 buts inscrits. «Mais nous avons aussi la plus mauvaise défense (NDLR: 35 buts encaissés). Cela est peut-être dû à notre noyau restreint qui fait que l’on a chaque semaine l’un ou l’autre joueur qui diffère dans l’équipe. Certains ne sont peut-être pas encore totalement à leur niveau. Mais on ne peut aller que de l’avant. Offensivement, nous pouvons toutefois compter sur le sens du but de Romain Gabrielli (voir photo), qui a déjà secoué les filets à 21 reprises. Notre efficacité repose donc souvent sur ses épaules. On attend donc un peu plus de percussion des autres et on espère, dans les prochains matchs prendre moins de goals évitables.»

S’ADAPTER AUX CONSIGNES DU COACH

Le coach, Yvan De Schutter en est aussi conscient. «Ce dernier connaît le football en salle, mais j’ai l’impression que certains joueurs ne suivent pas toujours à la ligne ses consignes. Il y a peut-être un décalage entre ce que le coach demande et ce que sont capables de faire les joueurs. Il faut juste en discuter. Pour le groupe c’est aussi un changement. Cela faisait des années que c’était moi qui coachait auparavant. C’est désormais quelqu’un de l’extérieur qui a pris ma place. Il faut donc du temps pour que tous s’apprivoisent.»

Les Bruxellois, dont la Kid’s Académie est parrainée par le joueur du GS Hoboken, Soufian El Fakiri vont toutefois pouvoir aborder la visite de Renove Concept Lambermont au second tour de la Coupe de Belgique sereinement. «Nous avions été défaits 4-7 par cet adversaire lors de notre second match de championnat. On s’était un peu battu nous-mêmes, alors que les Liégeois étaient à notre portée. Ce sera l’occasion de se racheter.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.