N2B: Futsal Bruxelles devra de nouveau sortir le grand jeu au second tour

Futsal Bruxelles semble revivre un copier-coller de son précédent exercice en Nationale 2B à l'A.B.F.S. L'équipe pointe en dernière position avec cinq unités. «En 2016-2017, nous avions passé les fêtes de fin d'année avec sept points et nous en sommes à cinq», rappelle le capitaine bruxellois Timur Wolfs (photo). «Notre gros problème depuis l'ouverture du championnat, c'est l'effectif. Nous n'avons jamais été plus que six. Mouad El Bakkali est parti en Espagne, alors que des joueurs se sont blessés, obligeant même notre C.Q., Dimitri Darc à s'aligner un match. On ne peut toujours pas compter sur Yassine Mohammadi, qui avait été victime d'un grave accident de scooter en mai dernier. Il a toutefois repris avec notre équipe B en P3, mais il lui faudra encore du temps pour retrouver son niveau d'antant. En attendant malgré sa jeunesse, il épaule sur le banc Dimitri Darc. On espère remonter la pente.»

La saison passée, notre interlocuteur avait misé sur vingt points pour s'en sortir, total que l'équipe avait atteint. «Je pense que ce cap devrait de nouveau faire l'affaire. Il reste deux matchs pour monter à sept unités prises comme la saison passée à pareille époque. Ce qui ne sera pas simple. On va en découdre avec Engie CHU Liège et Boca Junior Tirlemont, qui ont des ambitions. On sort déjà de trois matchs compliqués perdus face à Optique Lecocq Dison, Golden Club Seraing et Futsal Evere. Il va falloir s'arracher pour ensuite réaliser un gros second tour.»
Ce qui est rassurant, c'est que l'équipe a réussi à empocher ses cinq points face à des adversaires directs. «On a été s'imposer à l'Inter Huy, moins fort que la saison passée, à partager à Albacars Berchem et à l'emporter contre DBM Fléron. Nous avons, parc contre perdu des unités par manque de fraîcheur physique en seconde période, vu notre banc restreint. Contre Atlas Liège, on menait 3-0 à la pause pour être défaits 4-6. A Berchem, sans remplaçant, nous avions le match en main à la pause (1-4), avant de craquer: 4-4. Nous ne sommes pas vraiment à notre place.»

DEUX JEUNES RECRUES
Pour combler ce manque de rotation, le club est en passe d'affilier deux nouveaux jeunes éléments. «Ils répondent aux prénoms de Youssef et Patrick. Ils nous amèneront de la fraîcheur, mais aussi plus de solution de rechange. Nous sommes capables de nous en sortir. Il faut juste que les joueurs en prennent conscience.»

NICOAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.