N2B: Escale Oreye peut aussi compter sur sa relève

La Nationale 2B de l'A.B.F.S. est indécise plus que jamais avec un top 6 qui se tient en une unité et même les neuf premiers en quatre points. L'Escale Oreye figure dans ce peloton. L'équipe liégeoise a renoué avec la victoire pour son premier match de 2018 à DBM Fléron, après avoir bouclé 2017 par trois revers face à Boca Juniors Tirlemont, Albacars Berchem et Engie CHU Liège. «Et ce succès contre Fléron n'était pas joué d'avance», estime le coach de l'«Escale», Damien Moor (photo). «Nous avions une kyrielle d'absents. Aurélien Thiel se remet d'une double fracture, alors que Fabian Beyne ne donne plus signe de vie. Adrien Van Hove était aussi indisponible. Adrien  De la Cruz galère avec une blessure récurrente. Enfin, Raymond Falise et Destexhe étaient retenus par leur travail.

Il y a eu aussi une incompréhension avec notre gardien et c'est notre jeune portier de 16 ans qui a débuté. Au total, je me suis retrouvé avec une sélection d'une moyenne d'âge de 20 ans, avec deux éléments de 16 ans et autant de 17 ans.»
Malgré tout, Oreye a renversé la vapeur après une entame de match compliquée. «C'était 2-0 à la 4e et cela aurait pu être 4-0. En trois minutes malgré tout, nous avons renversé la vapeur (2-3), grâce notamment à deux superbes volées de Loic Pirotte. On a alors eu la mainmise pour faire 2-5 au repos et 2-8. On a géré pour finalement l'emporter méritoirement (5-9)
Ce succès était capital après les trois revers précédents. «Celui à Berchem me reste en travers de la gorge. Nous avions de nouveau un problème d'effectif, alors qu'il y avait quelque chose à prendre. A Tirlemont, une fois le break concédé, nous n'avons pu réagir. Quant à Engie, l'équipe était deux tons au-dessus.»
Pour notre interlocuteur dont l'équipe occupe la 7e place avec en moyenne un point glané par match, son groupe aurait pu faire un peu mieux. «J'estime qu'il nous manque quatre unités: à Berchem et à Visé, où nous menions 0-3, avant de tout perdre suite à une mauvaise gestion.»

ENGIE CHU LIEGE CHAMPION
Mais l'air de rien, Oreye n'est finalement qu'à quatre unités de la tête. «Les quatre prochains matchs qui arrivent vont être cruciaux. On va enchaîner Optique Lecocq Dison, Golden Club Seraing, Engie CHU Liège et Albacars Berchem, soit quatre adversaires contre lesquels on n'a rien pris au premier tour. C'est un beau challenge. Nous n'avons malgré tout aucune prétention. Se maintenir dans la première colonne serait déjà bien, puisqu'avec sept longueurs d'avance sur la zone rouge, il ne devrait plus rien nous arriver de fâcheux. Mon plus grand motif de satisfaction, c'est de voir nos jeunes s'affirmer. Les titulaires devront d'ailleurs être à niveau pour montrer qu'ils sont supérieurs.»
Et si l'on demande à Damien Moor de donner son favori pour le titre, il se lance. «Je pensais au départ à Optique Lecocq Dison ou Boca Junior Libramont, mais au final, j'opte pour Engie CHU Liège, qui s'est encore renforcé. C'est l'équipe qui possède, selon moi le jeu le plus structuré pour la D1. On verra. La série demeure quand même très ouverte.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.