N2B: Atlas Liège trop souvent déforcé

Avec notamment l’arrivée de son frère d’Engie CHU Liège (N1), Ismaël El Ghoulbzouri, le coach de l’Atlas Liège, Ibrahim «Larson» El Ghoulbzouri espérait rivaliser cette saison avec les meilleurs en Nationale 2B de l’A.B.F.S. «D’autant que l’on avait aussi accueilli Fouad Bousfia, provenant de l’Inter Huy, passé à l’Union Belge et que nous venons d’affilier récemment Tariq Taleb, qui a connu le haut niveau à l’U.R.B.F.A.», explique Larson El Ghoulbzouri. «Ibrahim Haïdara, qui a stoppé à l’Inter Huy est également arrivé.»

Mais après neuf matchs, l’équipe a déjà concédé quatre revers et vient de se faire sortir de la Coupe de Belgique (A.B.F.S.) au troisième tour par Beyne-Issimo, que l’Atlas avait pourtant battu 6-3 quinze jours plus tôt en championnat. «A la différence qu’en Coupe de Belgique, j’ai décidé de faire tourner davantage. Malgré tout, le score finale (2-3) ne reflète pas la physionomie. Nos adversaires doivent une fière chandelle à leur gardien. Sans lui, on aurait du mener 6-2 au repos. On s’est retrouvé en cinq minutes de temps avec cinq fautes d’équipe. On a dû terminer la première période en retenue. Ensuite, nous avons repris notre domination, mais nous avons raté énormément. Beyne-Issimo en a profité.»
En championnat, l’équipe avance, depuis le succès initial contre Gold Lachs Seraing au rythme de deux revers, suivies de deux succès,… «Le problème c’est que j’ai rarement mon équipe au complet. Beaucoup de nos joueurs pratiquent le football et ont entraînement le vendredi soir. On a ainsi laissé filer des plumes importantes, comme face à Wavre/Limal ou encre à Picardie Evere, parce que nous n’avions personne sur le banc. Il y a eu aussi ce scandale à Optique Lecocq Dison. On menait 0-2 au terme d’une première période, durant laquelle l’adversaire ne s’était procuré aucune occasion. Mais trois minutes après la reprise, l’arbitre sanctionnait l’un de nos joueurs d’une carte rouge pour une faute de main, alors qu’il avait les bras le long du corps. Forcément, cela a complètement fait capoter notre match. Face à l’Escale Oreye aussi, il y a eu aussi des faits de matchs.»

MERCREDI A WEGNEZ

L’équipe compte sept unités de retard sur Gold Lachs Seraing, qui occupe le leadership actuellement. «Et nous pourrions revenir à cinq unités, si nous venions à bout de notre déplacement ce mercredi 5 décembre à Renove Concept Lambermont. Un match qui n’avait pu être joué en raison d’un salon du Bien-Être qui se tenait dans notre salle. Nous avions été pénalisés d’un score de forfait la saison passée pour un fait semblable. Ici, le le match est quand même à disputer. Cela aussi est très bizarre. On espère ne pas faire ce déplacement, pour la seconde fois pour rien. Bousfia, blessé ne sera pas du voyage. On verra quel noyau j’aurai à disposition. Malgré notre retard, on n’a pas fait une croix sur le top 4.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.