N2B: à quatre dix minutes contre Golden Seraing, Futsal Evere sauve le partage

Séparées d'un point avant ce duel, les deux formations avaient à cœur de l'emporter en Nationale 2B de l'A.B.F.S. Les deux «teams» se positionnaient dans ce peloton compact de tête toujours en course pour le titre et la montée en D2. Mais à Evere, qui avait déjà galvaudé trois jours avant un point contre Atlas Liège (4-4) bien que renforcé, la victoire était impérative. Ce qui explique peut être cette entame de match motivée (la préparation avait débutée quasi une heure avant le coup d'envoi) et rêvée, avec deux buts tombés après moins de six minutes en sa faveur. Il est vrai que jusque là, les Sérésiens n'étaient toujours pas entrés dans leur match, comme en témoigne ce second but concédé à la suite d'une énorme perte de balle évitable.

Petit à petit, les visiteurs équilibraient les échanges et réduisaient même l'écart. Ils se montraient encore dangereux par Frérot et Ferron (extérieur latte). En face, Ziane passait néanmoins proche du 3-1 avant la pause. Celle-ci faisait du bien aux Liégeois, qui allaient progressivement prendre le match à leur compte. Peu après la demi-heure, ils revenaient méritoirement à la hauteur de leurs hôtes. Ces derniers avaient de plus en plus de mal à contenir leurs invités. D'autant plus que coup sur coup, Zizanoui écopait de deux cartes jaunes à quarante seconde d'intervalle, synonyme d'exclusion. Il restait alors onze minute. On ne donnait plus guère cher de la peau des Everois, qui réduits déjà à quatre écopaient dans la foulée d'une cinquième faute d'équipe (42e). Le premier penalty aux neuf mètres tombait à la 47e. Frérot prenait ses responsabilités. Vanhamme partait du bon côté. Seraing ne parvenait pas à trouver la faille et était même prêt, sur une énorme bourde de tout perdre. Vrancken se présentait seul face à Mercy, qui remportait le duel.

"INJUSTE, MAIS..."
Vu son infériorité numérique qui a duré plus de dix minutes, on aurait pu penser que ce nul satisferait les troupes d'Abdelrazak Fassi. Il n'en était rien. «Après le point déjà galvaudé contre Atlas Liège, il fallait l'emporter», estime Eric Devos auteur d'un doublé. «Nous avons démarré sur les chapeaux de roue, en menant rapidement 2-0. Les Liégeois se sont ensuite repris. Nous avons commencé à subir. Nous sommes une équipe de contres et nous n'avons pas profité de nos occasions. Puis a 2-2, on a écopé d'une rouge discutable. On trouvera de notre côté cela injuste. Il faut accepter les interprétations de l'arbitre. Il y a quand même eu une espèce de justice, avec ce penalty aux neuf mètres détourné par notre portier. On reste à une unité du leader d'Engie CHU Liège aux point perdus. Il est trop tôt pour calculer. On continuera à prendre match par match et on verra.»

TROP BROUILLONS
Du côté de Seraing, on était conscient d'être passé à côté d'une opération en or. Malgré une bonne entame, on a senti de la tension entre joueurs et plus particulièrement entre le capitaine Nallar et Dainotti, le directeur technique, qui n'est pas monté au jeu. «Ce sont des mots et cela arrive, il n'y a rien de mal», explique Cédric Dainotti. «On est surtout déçu d'avoir laissé filer un point. A cinq contre quatre durant dix minutes, alors que le score était de parité, on aurait dû émerger. On loupe ce neuf mètres qui aurait pu asséner le coup définitif au moral de l'adversaire. Nous avons été trop brouillons. Le point positif, c'est notre réaction à 2-0. Dans l'absolu, ce n'est pas une mauvaise opération en déplacement. Nous demeurons dans le bon wagon (4e). C'est le plus important. Rappelons que nous étions encore en P1 la saison dernière.»
Si Golden Seraing aura un match à sa portée vendredi prochain à DBM Fléron, antépénultième, Futsal Evere sera au repos. Les Bruxellois auront ainsi tout le loisir de préparer au mieux le déplacement et le choc dans la course au titre le 23 février à Engie CHU Liège.

FUTSAL EVERE: 2
GOLDEN CLUB SERAING: 2
Buts: 4e Devos (1-0), 6e Devos (2-0), 14e Papalino (2-1), 32e Ioakimidou (2-2).
Futsal Evere: Alexandre Vanhamme (gardien), Nicolas Vrancken, Ismail Bouchuari, Kamel Mimoun El Kheir, Eric Devos, Nefail Ziane (capitaine), Rafiq El Abdellaoui, Jabir El Hichou, Hanine Zizaoui, Zakaria Bentato; Abdelrezak Fassi (coach), Zouheir Larhzal (adjoint), Anas Eslama (délégué), Zakaria Beddiaf (préposé à la table).
Golden Club Seraing: Dylan Mercy (gardien), Axel Frérot, Sernane Segniagbeto, Charlin Ioakimidou, Evrim Nallar (capitaine), Fabrice Papalino, Hicham Arradi, Ludovic Ferron, Cédric Dainotti; Antonino Dainotti (coach), Caroline Diepart (préposée à la table).
Carte jaune: 47e Fassi.
Carte rouge: 39e Zizaoui (2 jaunes aux 39e et 39e).
Arbitre: M. Duret.

NICOLAS TOUSSAINT

Retrouvez l'album photos de ce match sur la page Facebook officielle de la LFFS en cliquant ici

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.