N2A: Rebecq United coince après un départ en fanfare

Après un démarrage en fanfare qui lui a permis d'occuper la tête de la Nationale 2A à l'A.B.F.S. jusqu'en début décembre 2017, les promus de Rebecq United semblent marquer le pas. Lors de leur quatre dernières rencontres, il n'ont pris que deux unités, en s'imposant contre Gioventu Morlanwelz, mais en déchantant face à ZVC Hove, Magic Thulin et ce dernier vendredi aux All Blacks Berlaar (4-3). Déjà repassés seconds avant ce match, les Unionistes descendent du coup encore d'une marche. «On peut avoir quelques regrets, puisque nous menions 1-3, grâce à des buts de Leci, El Hafid et Chardon, notre nouvelle recrue, que notre coach, Laurent Chaidron avait bien connu à l'Union Belge», explique le capitaine «unioniste», Salvatore Giannone (photo).

«Nous avons ensuite quasi offert la victoire via des cadeaux aux Flandriens, qui n'en demandaient certainement pas tant. Nous n'avons pas su tuer le match. A l'image de nos dernières prestations, nous ne jouons plus vraiment au niveau de notre entame de championnat, qui nous avait permis d'occuper le leadership. Rien de dramatique toutefois. Avec notre coach, nous allons tout faire pour remédier à nos soucis et repartir de plus belle.»
Notre interlocuteur évoque cette mauvaise passe. «Nous avons eu des suspendus, mais aussi des joueurs qui se sont blessés à des degrés divers. Nous ainsi été privés de notre gardien, Jonathan Dezan qui souffre du genou. Il devrait rentrer dans une ou deux semaines. Quant à Samuel Garcia, il se remet d'une entorse à la cheville. Il commence à revenir. Bref, nous avons perdu un peu de notre superbe.» Ce qui ne remet pas en cause l'excellent premier tour.

EN TÊTE SANS LE VOULOIR
«On s'est retrouvé en tête un peu par hasard, puisque nous n'avions jamais évoqué cette objectif à l'aube de la saison. On aurait signé à deux mains pour une telle première moitié de parcours avant le championnat. Débarquant de D3, nous voulions juste vivre un exercice tranquille en espérant au mieux le top  5. On s'est toutefois pris au jeu. Certains ont peut-être commencé à ressentir un excès de confiance, comme avant d'en découdre avec ZVC Hove. C'est maintenant qu'il faut réagir.»
Ce sera l'occasion lors de la première rencontre à domicile de 2018 contre Zurenborg Anvers, qui, à la sixième place compte cinq unités de moins que les Brabançons.

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.