N2A: le beau jeu avant tout à l’Union Wemmel

Albacars Berchem a repris son appellation d’origine, Union Wemmel, tout en ayant été muté de N2B en N2A de l’A.B.F.S. cette saison. L’inconnue est quasi totale, mais pour son joueur et coach, Redouan Driouche, ce n’est pas spécialement un problème. «Quel que soit l’adversaire, mon but est d’offrir aux spectateurs le plus beau jeu possible», déclare Redouan Driouche. «Et pour cela, il faut d’abord une parfaite cohésion sur le terrain. Ma mission a donc été de former un véritable cocon familial. Je tente aussi d’instaurer la culture de la gagne, mais en y ajoutant la manière. Et si l’on perd et que les joueurs ont tout donné, je serai même le premier à les féliciter.»

Il faut quand même des points pour avancer et les trois engrangés jusqu’ici lors des trois rencontres disputées sont positifs. «Après une entrée difficile à Sainte-Odile Jeunes Dour (5-0), on a été chercher un magnifique point contre Magic Thulin, qui à l’ambition de rejoindre la D1. Vendredi dernier, on a fêté notre premier succès à Rebecq United, qui avait terminé dans le top 5 en 2017-2018. Et dire que nous étions encore menés 3-1 à dix minutes du terme... Nos hôtes ont commis, selon moi, une erreur. Il ont mis directement la pression. Mais même à 2-1 après la pause, ils ont continué à procéder de la sorte. Je savais que 50 minutes à ce rythme, cela n’était pas possible de tenir. Physiquement, ils ont craqué. Nous en avons profité pour renverser la situation.»

EL ACHOUCHI SUR LES PLANCHES

Le noyau a accueilli cette saison Ismajl Basjkolli (venu du football), Michal Broniszewski et Tomasz Konior (Sokol-P2), Nabil Bouzakhti (ex-FT Bornem/Puurs), Alban Duka (retour de Black Eagles Anderlecht-D2 URBSFA) et Stéphane Mahaux (Futsal Bruxelles-N3A). «Il y a de la qualité et le plus important, c’est qu’il n’y a aucun clan. Tout le monde est important. Malheureusement, Alban Duka est toujours convalescent, suite à une fracture d’un doigt de pied qu’il traîne depuis fin mai. On a aussi affilié Yassin El Achouchi (Futsal IP Hannut-N1), qui a disputé les deux derniers matchs. Mais on ne le verra guère au premier tour. Il est comédien. Il est en tournée. Sa pièce de théâtre dans laquelle il joue actuellement rencontre un vif succès. Ce sera peut-être plus facile pour lui se venir au second tour. On verra.»

En attendant, l’Union Wemmel espère entretenir la bonne spirale, opposé ce vendredi à Zurenborg Anvers. «La série est particulièrement relevée. Sept ou huit équipes ont des ambitions. Il y a All Blacks Berlaar, Assebroeke,… Dès lors, on ne se fixe rien. Que l’on termine 3e, 8e ou 12e, cela m’est égal. Je veux juste que l’on parle de nous en bien après chaque rencontre.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.