Mini 83 Octa + Bruxelles a remporté le sprint pour s’offrir la D2 nationale à l'ABFS

Grâce à un sprint final de toute beauté, Mini 83 Octa + Bruxelles est parvenu à chiper pour une victoire de plus la seconde place de la Nationale 3A à l’A.B.F.S. à Moratex Lebbeke. Un effort qui n’est pas sans récompense. Les Bruxellois ont ainsi eu la possibilité de rejoindre la Nationale 2. «Vu notre retard, on visait davantage la troisième place, car si Lebeeke était en train de fléchir, nous avions perdu deux points importants à Herent», rappelle le manager du club, Thierry Gabrielli. «On a quand même remporté l’avant-dernier match de justesse (5-4) contre R79 Etterbeek, qui n’avait pourtant qu’une unité. Nous n’avions toujours pas notre sort en main. Toutefois, avant notre ultime rencontre contre Destrier Evere, nous avons appris que Lebbeke avait encore trébuché. On a tout donné pour l’emporter et finir second.»

Champion chaque saison depuis les débuts en 2010 en P5 jusqu’en P2, Mini 83 est resté deux campagne parmi l’élite provinciale et autant en D3, avant donc de rallier l’antichambre nationale. «On savait que Bornem/Puurs comptait arrêter en D1 et que Salaam Malines (N2A) ne poursuivrait pas. Comme nous étions seconds meilleurs deuxièmes des quatre séries de D3 réunies, on se disait que la bonne nouvelle allait arriver. On aurait pu déjà rejindre cet étage en reprenant le matricule de RZ Anderlecht, qui ne prolongeait pas en D2. C’est quand même mieux d’atteindre un objectif par soi-même. J’ai lu sur les réseaux sociaux que certains disaient que bientôt, on irait rechercher des équipes de P5 pour compléter les série de Nationales. Je leur réponds que nous avons quand même fini second, derrière un champion inaccessible, Assebroeke, qui n’aura laissé filer qu’une unité sur toute la saison.»
Grâce à cette promotion, notre interlocuteur avoue que la pression sera moindre. «Si nous avions dû recommencer une troisième campagne en D3, on se serait senti obligé cette fois de monter absolument. Maintenant que ce cap est passé, on pourra vivre ce premier exercice en D2 sereinement. Difficile de se définir déjà un objectif. On fera un bilan après dix matchs.»
Le club fera confiance aux artisans de cette montée. «Nous avons juste enrôlé, actuellement Albert Nguyen, qui jouait à R79 Etterbeek. Il a le profil familial, en plus de ses qualités que nous recherchions. On va aussi créer une équipe B en P5, avec de nombreux jeunes. Dans ce noyau, on retrouvera notamment Luca Gabrieli, mon neveu qui était venu nous dépanner et qui avait marqué un but lors de la victoire importante contre Etterbeek. Bref, on donnera la chance à ceux qui le mériteront.»
Une équipe minimes verra aussi le jour. «Sans compter que le comité a été étoffé. Si bien que notre listing compte désormais quasi une cinquantaine de membres. On pense aussi à développer une équipe féminine. Bref, les projets ne manquent pas.»

RETOUR EN COUPE DE BELGQIUE

On se réjouit aussi de pouvoir regoûter à la Coupe de Belgique. «Nous en avions été privés la saison dernière en raison de notre forfait pour le premier match de la compétition en 2016-2017 contre Oasis Bruxelles. On sait que cette Coupe Nationale représente beaucoup pour nos joueurs, depuis notre exploit en janvier 2016 contre Selaklean Thulin que nous avions sorti en 1/16 de finale, alors que nous militions en P1.»

Toujours sous la direction du coach, Yvan De Schutter, l’équipe entamera sa préparation en août. «Deux matchs amicaux sont déjà fixés: le 17 août à l’AS City Façade Schaerbeek (N1) et le 24 août face au Mini Excel Limal (N2).»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.