GM Chapelle fair-play envers Family La Louvière

On connaissait Gremio Chapelle qui, fondé en 2004, était parvenu à grimper de la P2 à la D2 en moins de cinq ans, tout en fêtant en 2008 le titre en Nationale 3C à l'A.B.F.S. Cette saison, GM Chapelle (Chapelle-lez-Herlaimont) évolue en P1 du Hainaut. Mais le club n'a rien à voir avec son ancêtre. «Notre dénomination «GM» fait référence au cousin de la personne qui gère le club avec moi, Giuseppe Marchiarava qui a disparu et à qui nous avions voulu rendre hommage au moment de la fondation», explique le C.Q. et joueur de l'équipe, Alexandre Popadinec. «Mais nous avons quand même connu à l'époque en tant que supporters l'épopée jusqu'en D2 de «Gremio». Peut-être qu'un jour, on atteindra ce niveau.»

En attendant, l'équipe s'est mesurée à une équipe de ce niveau en affrontant au second tour de la Coupe de Belgique Family La Louvière, qui milite en Nationale 2A. «Lorsque nous avons vu que sur la feuille de match, la date de naissance d'un adversaire qui renseignait 1970, on s'est dit que physiquement, nous avions une chance de rivaliser, malgré nos deux échelons que nous rendions. On s'est trompé. Les «Loups», malgré leur âge déjà avancé pour la discipline ont conservé une condition d'enfer.  A 2-0 au repos, nous avons tenté de pousser. L'expérience des locaux a fait la différence. Ils ont joué intelligemment en procédant par contre, en plantant plusieurs buts à deux contre un face à notre gardien. Il n'y a rien à dire. Leur qualification est méritée.»

DE 0-4 A 5-4 CONTRE DESTRIER EVERE
C'était la première fois que l'équipe participait à l'épreuve. «On retiendra qu'au premier tour, nous avions sorti la N3A de Destrier Evere 5-4, alors que nous étions menés à seulement six éléments... 0-4. Cela restera dans nos mémoires.»
Les choses sérieuses vont reprendre ce vendredi en championnat, avec un affrontement important contre FC Flénu. «Après un 4 sur 4, nous restons, Coupe de Belgique comprise sur trois revers de rang face à Esplanade Anderlues et Reggae Boys Erquelinnes, autre promu. On ne s'alarme pas pour autant, mais il est quand même temps de rebondir. Nous n'avons pas de prétention démesurée, puisque nous venons d'arriver de P2. On visera d'abord le maintien, tout en tentant de nous stabiliser. On verra dans les prochaines semaines si nous pourrons ensuite rivaliser avec les équipes de tête.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.