Finale retour des playoffs en D1: Selaklean Thulin l’emporte mais c’est ARB Hamme qui est sacré champion

Les supporters de Selaklean Thulin ont cru à l’exploit des leurs. Battus 0-5 par forfait en demi-finale aller des playoffs suite à une décision de la Commission Sportive Nationale (le match aller avait été arrêté à 1-5 à douze minutes du terme, alors que Ablak Ouafik (photo), exclu, refusait de quitter la zone neutre), les Hennuyers ont fait douter ARB Hamme. Toujours sans Darcio, mais avec cette fois Carvalho comme gardien-volant à la place d’El Morabit, les Hennuyers ont livré vingt premières minutes de rêve. Pris à la gorge, les Flandriens ne savaient plus où donner de la tête: 0-1, 0-2, 0-3, 0-4, on a bien cru à la «remontada» thulinoise.

Le pari audacieux du gardien-volant allait-il encore payer comme en demi-finales? Malheureusement pour eux, non. La réduction du score par Mouhoudine sur coup franc aux neuf mètres avant la pause pour une faute d’El Morabit sur Ndjeka allait être la fin des illusions. Malgré tout à la pause (1-4), tout était encore permis. Jusque-là dans les cordes, Hamme allait avoir la chance de revenir à 3-4 dans les quatre premières minutes, notamment sur un tir de El Hafid déviée par Diniz dans ses filets. La situation devenait compliquée pour Thulin, qui concédait même l’égalisation, suite à un but depuis sa surface de Mageren, qui remplaçait encore Sergeant. On pensait alors que Thulin allait s’écrouler. Que du contraire. L’équipe a voulu montrer que sur l’ensemble des deux matchs, elle méritait aussi de conserver son trophée. Sur un assist de Barboza, Diniz déviait pour remettre les siens devant. Le joueur-coach thulinois faisait même 4-6 à trois minutes du terme. Il fallait encore en mettre trois… 
Finalement, Hamme s’imposait sur un score total de 9-6, alors que Thulin aura eu au moins 80% de la possession de balle lors de ces deux manches. On retiendra aussi les belles accolades de fin de match entre les protagonistes. Ce qui contrastait avec les incidents de l’aller. Même Ablak Ouafik se montrait beau perdant en échangeant avec les adversaires. Franchement, on aime mieux voir cela. Hamme décroche ainsi son premier titre depuis la fusion en 2015 entre Argos Saint-Gilles-Waes et RB Hamme. La saison des Flandriens n’est pas terminée. Le samedi 2 juin, ils auront l’occasion de réaliser le doublé, s’ils parviennent à prendre la mesure de GS Hoboken en finale de la Coupe de Belgique à Vilvorde.

REVERRA-T-ON SELAKLEAN?

C’est fini par contre pour Thulin, qui aura eu le mérite d’arriver jusqu’en demi-finale de la Coupe et en finale des playoffs. Son bourreau se sera nommé à chaque fois… ARB Hamme. Toutefois, les Thulinois auront certainement marqué l’histoire du futsal en Belgique et peut-être ailleurs en se qualifiant en deux matchs pour une finale de playoffs sans gardien spécifique. Rien que pour cela, la L.F.F.S. ne peut que féliciter notre représentant francophone. Reste à voir si Selaklena Thulin se réinscrira pour le championnat 2018/2019. Son président, qui est également beaucoup investi en France, hésite à jouer de nouveau sur deux fronts. Pour l’instant, il estime ses chances de poursuivre à 50%. Si ce n’était pas le cas, le matricule pourrait être géré par les dirigeants de Magic Thulin (N2A) qui, jouant dans la même salle, entretiennent d’excellentes relations avec Ablak Ouafik.

ARB HAMME: 4

SELAKLEAN THULIN: 6

Buts: 5e Carvalho (0-1), 6e Kaique (0-2), 9e De Campos (0-3), 21e Barboza (0-4), 28e Mouhoudine sur coup franc aux neuf mètres (1-4), 31e El Hafid (2-4), 34e Diniz contre son camp (3-4), 47e Mageren (4-4), 49e Diniz (4-5), 57e Diniz (4-6).

Veidec ARB Hamme: Antoine Mageren (gardien), Kenny Sergeant (gardien), Abdessamade El Hafid, Pierre Ndjeka, Soufian El Fakiri (capitaine), Ahmed El Hammouchi, Souheil Mouhoudine, Ibrahim Ben Sellam, Abderahim El Kharroubi, Zakaria Aibour.

Selaklean Thulin: Lemos Darcio Forgiarini (gardien), Jonathan Paggetta (gardien), Hichem El Morabit, Bruno Barboza (capitaine), Lucas Diniz, Renato Gomes Miranda, Andre Pereira De Campos, Orazio Valenti, Lucas Carvalho, Kaique Dener Ivo Souza.

Carte jaune: 51e Kaique.

Arbitres: Desmit et Rassart.

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.