Dames (Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale): Sporting Jette fier de son doublé

Le championnat  féminin de la "Province du Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale" avait la particularité d’accueillir lors de  saison écoulée deux formations liégeoises: Volvo La Calamine et la JS Lincent. Ces dernières ont été admises en P2 si bien que la compétition de P1 ne s’est disputée qu’entre formations brabançonnes et bruxelloises. Et c’est le Sporting Jette qui a fini par émerger. «On ne s’était jamais caché de viser le titre», avoue le joueuse Anaïs Renier. «Nous avons été les plus régulières en terminant avec la meilleure défense et attaque. Red Boys & Girls Bruxelles nous aura quand même donné du fil à retordre.

Nous sommes sacrées comme en 2015-2016. L’effectif a pas mal évolué depuis, mais par rapport à la saison passée, il y avait très peu de mouvement. Les automatismes étaient donc là et notre esprit de groupe a fait le reste.»  Mais l’apothéose, ce fut la victoire en finale de la coupe provinciale devant Volvo La Calamine. «On appréhendait un peu ce duel. On savait que les Germanophones étaient de grandes habituées de ces rendez-vous particuliers. Elles nous avaient, de plus, éliminées sèchement en Coupe de Belgique la saison dernière. On s’est alors dit que nous n’avions rien à perdre. La première période a été assez équilibrée. On a ensuite pris le dessus en tentant simplement de développer notre jeu habituel et en ne cherchant pas à jouer plus défensivement que d’habitude. Il y a alors eu un déblocage. Nous l’avons emporté 5-2. Ce fut une petite fierté de battre finalement l’équipe qui allait une semaine plus tard soulever la Coupe de Belgique. Et puis, ce n’est pas toute les saisons que l’on peut s’offrir un doublé.»
Dans les autres compétitions où l’équipe s’est engagée, Futsal Jette a, par contre, été sorti par Sfaf Ladies Beernem au tour préliminaire de la Coupe de Belgique, alors qu’en finale du championnat francophone, les Jettoises ont été devancées par les Hennuyères de Wombats Anderlues. «On connaissait pas mal de joueuses en face, dont certaines qui possédaient pas mal d’expérience. Nous n’avons peut-être pas mis autant de détermination que face à Volvo La Calamine. C’est finalement notre seul petit regret de la saison.»

PRIVÉ DE COUPE DE BELGIQUE?

De nouveau, le Sporting Jette, coaché par Jacques Schils, tentera en 2018/2019 de conserver son titre. «Nous allons perdre deux joueuses, qui seront compensée par autant d’arrivée, dont une joueuse de football de l’OHL. Il faudra d’abord trouver une nouvelle cohésion et savoir gérer le fait que tous les adversaires voudront se farcir le champion.»

Pas sûr par contre que l’on retrouvera les Jettoises en Coupe de Belgique. «On a reçu un mail de la fédération le jour même de la fin des inscriptions. On a ainsi été pris de court dans notre réaction. On espère quand même que l’on figurera bien sur la liste de départ de cette compétition.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.