Coupe de Belgique dames (ABFS): le Sporting Soignies est là pour apprendre

Si l’on en sera déjà au troisième tour de la Coupe de Belgique, gérée par l’A.B.F.S. ce vendredi 30 novembre chez les messieurs, la compétition dames 2018-2019 en sera à ses débuts, avec le tour préliminaire. Quatre équipes sont concernées, dont celle du Sporting Soignies, qui accueillera, en match aller la formation du Sporting Jette, 5e en dames 1 au Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale. «Nous entamons la rencontre à 21h15 et notre équipe masculine de N2A tentera, dans la foulée de se qualifier contre le Cosmos Stavelot (N3D) pour les 1/16e de finale», explique Michaël Denamur, le responsable de l’équipe féminine, fils du fondateur du club et regretté, Max Denamur.

«Pour notre part, on ne se met aucune pression. Notre équipe est nouvelle, composée à 90% de filles qui jouaient dans un club de football, où elles ne sentaient pas spécialement valorisées. On les a accueillies avec grand plaisir.»
Directement, l’équipe s’est inscrite pour la Coupe de Belgique. «C’est Natascha De Groote, l’une de nos joueuses qui avaient déjà fait partie de l’équipe voici quelques saisons avant son arrêt qui nous l’a proposé.  On s’est dit: «Pourquoi pas?». C’est de l’expérience en plus à accumuler.»
Venant de la prairie, il a fallu apprendre certaine bases de la discipline. «Fini les tackles glissés comme sur herbe. La méthode de marquage a changé. Il y a eu aussi l’adaptation au niveau des règles. En ce qui concerne l’endurance, les filles ont eu besoin de trouver la cadence. C’est nettement plus physique en salle qu’au football. Bref, tout cela a mis un certain temps. On commence seulement à développer nos automatismes.»

NOUVEAU COACH

Depuis ce mardi, il y a même eu un petit changement au niveau du staff. «Jusqu’à présent, c’est Christian Michel qui dirigeait le groupe. Il est toutefois moins disponible en raison de son travail. Si bien que j’ai demandé à une connaissance, Quentin Bourgeix de devenir «T1», épaulé par Christian, lorsqu’il pourra se libérer.»

En cas de qualification contre le Sporting Jette (il faudra attendre le match retour prévu le 4 janvier), Soignies en découdrait en quart de finale face à Madry Charleroi, l’un des favoris au titre en P1 dames du Hainaut. «Ce serait bien, même si les Carolorégiennes nous ont battus en championnat (1-4). On veut avant tout prendre du plaisir. Il y a des trentenaires dans le noyau, des filles d’une vingtaine d’années et des moins de vingt ans. On ne vise rien de particulier en championnat. Notre bilan affiche un 5 sur 16. On va tenter de terminer dans le ventre mou, pour essayer, la saison prochaine de davantage rivaliser. Notre heure d’entraînement par semaine à la salle de Braine nous permet d’évoluer à notre rythme.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.