Coupe de Belgique: bel exploit du Celtic Nassogne

L’exploit du troisième tour de la Coupe de Belgique (A.B.F.S.) a été réalisé par l’équipe du Celtic Nassogne. La dernière formation engagée de Provinciale 1 (luxembourgeoise) a réussi la performance de vaincre Zurenborg Anvers, militant deux échelons plus haut, dans le ventre mou du classement de la Nationale 2A. Les Luxembourgeois ont émergé aux tirs au but, non pas dans leur salle habituelle de Nassogne indisponible, mais dans celle de Tenneville. «On ne s’y attendait pas», avoue le buteur de Nassogne, Kentin Ergot, auteur de deux réalisations personnelles vendredi. «Toutefois après cinq minutes, on s’est rendu compte que l’écart n’était pas si important et que nous faisions jeu égal.

On s’est rapidement créé des occasions. On a ainsi mené 2-0 et encore 3-2 au repos. Martinet nous a permis de refaire le break. Zurenborg a alors opté pour un gardien-volant et ses joueurs ont renversé la vapeur: 4-5. Il faut dire que nous n’avions pas l’habitude de cette tactique. Toutefois, lorsque les Flandriens sont revenus avec un système normal, nous avons repris l’avantage, notamment sur un coup franc aux neuf mètres de Duterme, qui a réalisé le hat-trick parfait: 7-5. Il restait alors deux minutes. On pensait pouvoir gérer. A nouveau, l’adversaire est revenu à notre hauteur.»
A la loterie des tirs au but, Nassogne a émergé. «J’ai pourtant manqué le mien, mais les Flandriens n’ont pas été mieux inspiré. Duterme et Javay ont transformé le leur. On a ainsi pu laisser éclater notre joie.»
La fête a pu battre son plein. «Nous avons été quand même sages. Je travaillais le lendemain. Cela restera néanmoins dans nos mémoires.»

A FACT FUTSAL LIMAL AU TOUR SUIVANT

Voilà les Nassognards qualifiés pour les huitièmes de finale de l’épreuve. Ils se rendront, le vendredi 4 janvier 2019 (21h30) à Grez-Doiceau, pour affronter, cette fois la Nationale 1de Fact Futsal Limal, qui vise les play-offs et qui compte dans ses rangs quelques pointures brésiliennes redoutables. «J’ai eu l’occasion de voir les Limalois à l’œuvre. Avec mon club de tennis de table, on s’est déplacé tout près de leur la salle. Ils y jouaient ce soir-là. C’est un tout autre niveau. Il sera quasi impossible de poursuivre l’aventure, même si n’ayant strictement rien à perdre, on tentera quand même le coup.»

En tout cas, Kentin Ergot et les siens peuvent être fiers d’eux. La province du Luxembourg est souvent considérée comme le parent pauvre de la discipline. Les Nassognards ont ainsi prouvé qu’il y avait aussi du talent dans la partie sud du pays. «On fait parler de nous et c’est tant mieux. Nous sommes également leaders en P1. Forcément, on aimerait aller au bout pour fêter le titre, même si on sait que financièrement, ce ne serait pas facile d’assumer la D3. Nous n’y sommes de toute façon pas encore.»

Et ce vendredi 7 décembre, ce sera place à la Coupe Provinciale. «On se rend à Action 22 Tenneville. L’équipe joue en P3, mais la plupart des joueurs évoluaient encore la saison dernière en D3, avant que le club ne décide d’arrêter à ce niveau. Ils marquent en moyenne plus que quinze buts par match. Ce sera donc certainement serré, malgré ce que peuvent faire penser les deux divisions d’écart.»

NICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.