77% de clubs francophones en division 3 nationale (ABFS)

On poursuit notre analyse concernant la représentation des clubs francophones au sein des différents  championnats nationaux de l’A.B.F.S. La Division 3 est aujourd'hui passée en revue. On y dénombre quarante et un clubs francophones sur 53, soit 77,35%, répartis dans les cinq provinces:
1. Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale 12, dont 1 en N3A, 6 en N3B et 5 en N3C (+2)
2. Namur 10, dont 4 en N3B, 2 en N3C et 4 en N3D (-1)

3. Hainaut 9, dont 3 en N3B et 6 en N3C (=)
4. Liège 5 en N3D (-2)
4. Luxembourg 5 en N3D (=)

Commentaire: La répartition dans les séries a, comme chaque saison, été critiquée par quelques clubs. On pense notamment aux promus de P1 namuroise de Florennes United (voir photo), qui s’estiment un peu trop isolés en Nationale 3C. Cette "Province" a perdu la tête de ce classement en raison notamment de la non-réinscription du MF Seillois et de la relégation de Noujoum Namur. Avec quatre promus de la P1, le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale s’empare du leadership avec douze clubs, contre dix désormais pour les Namurois. Le Hainaut a toujours neuf équipes réparties entre la division 3B et la division 3C.
Le Luxembourg a perdu Action 22 Tenneville et l’Areler Futsal Arlon, mais les retours de Saint-Marie 87 et du MF Etalle permettent à cette province de maintenir cinq équipes au plus bas échelon de l’A.B.F.S.
A noter que la province namuroise est la seule à avoir des équipes dans trois séries différentes. Le risque de relégation est donc plus important, puisque quatre clubs pourraient basculer en fin de championnat.
Enfin, il n’y aura plus qu’une présence francophone en série A, majoritairement néerlandophone. Si Mini 83 Octa+ Bruxelles est monté en Nationale 2A et que Destrier Evere ne s’est pas réinscrit, Futsal Bruxelles débarque de N2A, où il n’avait pu échapper à la treizième place et à la relégation. 


CONCLUSION

Pour connaître le véritable niveau et l'impact de chaque province francophone, nous avons élaboré un classement attribuant un point aux équipes qui militent en N3, deux en N2 et trois en N1:
1. Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale 40 (37 en 2017-2018)
2. Liège 32 (29)
3. Hainaut 28 (32)
4. Namur 10 (11)
5. Luxembourg 5 (=)

Commentaire: Le Brabant Wallon/Bruxelles-Capitale accentue encore sa domination. Il y a du changement, par contre, dans son sillage. La "Province de Liège" devient la seconde «puissance» francophone à l’A.B.F.S. en dépassant la province du Hainaut. Les disparitions, en D1, de Selaklean Thulin et du Red Star La Louvière, laissant seul HCTE Cosmos La Hestre comme porte-drapeau, en est la principale raison.
Sans surprise, les provinces de Namur et de Luxembourg sont encore à la traîne. Les Luxembourgeois auraient néanmoins pu se rapprocher des Namurois si Drenica Namur n’avait pas été de justesse autorisé à disputer le championnat de Nationale 3B. On se souvient que les Namurois avaient été mis en instance de radiation par la L.F.F.S-Namur.

ICOLAS TOUSSAINT

Google-Translate-Chinese (Simplified) BETA Traduire franais en Arabic  Traduire  en Arabic  Traduire  en Croate Traduire  en Tchque  Traduire  en Danois Traduire  en Finlandais  Traduire franais en Grec Traduire  en Hindou  Google-Translate-English to Japonais BETA Traduire franais en Korean BETA  Traduire  en Norvgien Traduire  en Polonais  Traduire  en Roumain Traduire  en Suédois
Copyright 2012 L.F.F.S. / Xavier WEYLAND - Tous droits réservés.